dimanche 10 septembre 2017

De temps en temps

Je t'ai déjà saoulé avec ça de nombreuses fois, mais vaut mieux trop que pas assez.

En 2014, quand j'ai fini pour la première fois Humains, de Matt Haig, la première chose que j'ai fait c'est de le recommencer, par nécessité tu vois, je voulais souligner mes citations préférées. Puis après je l'ai relu à voix haute à mon mec de l'époque (on est jamais allés jusqu'à la fin, je comprends pas comment il peut vivre sa vie normalement avec ce manque) et je l'ai conseillé à absolument tout le monde tellement ce roman m'avait bouleversée.
Quand on a un peu la tête dans le guidon, parfois, souvent, on arrive pas à prendre la mesure des petites beautés de la vie. Avec le regard extérieur du personnage principal de Humains on redécouvre ce qui fait notre humanité.
On redécouvre qu'il y a du bon, du beau dans la nature humaine. C'est comme une couverture en pilou un matin froid, ça rassure, ça aide à bien commencer la journée. Humains c'est un réconfort quand tout semble sombre.
oui, cette couv' est dégueulasse

Tu peux imaginer à quelle point j'étais impatiente d'apprendre que Matt Haig avait écrit un nouveau livre. En bonne fan j'étais abonnée au feed de Canongate (la maison d'édition de Matt Haig) sur facebook et j'ai suivi toute la campagne de com, j'étais encore plus impatiente tu t'en doute.
Le livre est sorti début juillet.
Juillet août c'est pas la meilleure période pour moi en terme de temps de lecture possible, je suis en colo et déjà que j'ai pas le temps d'aller faire pipi, alors mieux vaut même pas songer à pouvoir ouvrir un livre.
Alors j'ai attendu, attendu d'être tranquille, rentrée à la maison, pour pouvoir lire sur les marches de la terrasse de mes parents avec les derniers rayons de soleil de l'été qui me réchauffaient les épaules.
Et évidemment c'était sublime. Je dis évidemment parce que Matt Haig est unique. Il y a plein d'auteurs qui écrivent bien, qui savent faire de la magie avec leurs mots (c'est toi que je vise Clémentine Beauvais) et Matt Haig en fait parti, mais ce qui le distingue des autres c'est sa compréhension intime et sa bienveillance pour nous, l'espèce humaine. Il a une telle compassion pour l'humanité qu'on dirait qu'il y est extérieur. Et du coup il rend tout beaucoup plus doux. Ça n'a pas d'importance que parfois les humains merdent, et répètent leurs erreurs parce que en tant que personne on sait comment changer, on comprend comment devenir meilleur. C'est tellement facile de comprendre le message qu'il fait passer que j'ai eu l'impression qu'il avait écrit le livre rien que pour moi.  
Comme Humains, How to Stop Time est le genre de livre qui, une fois que vous l'avez refermé, nécessite de prendre quelques minutes pour réfléchir sur votre propre vie et surtout sur la façon dont vous la vivez, qui sont, quoiqu'on puisse en penser, deux choses très différentes.
Il y a une honnêteté dans les mots de Matt Haig, un réalisme cru et touchant. C'est un livre qui vous urge de ne prendre rien ni personne pour acqui. De comprendre à quel point la vie est précieuse, à quel point nous sommes des êtres fragiles et pourtant si chanceux de pouvoir en faire l'expérience.


Enfin, alors que le livre n'était pas encore sorti, les droits d'adaptation ont déjà été vendus. Je ne révélerai pas ici qui jouera le rôle de Thomas, je préfère que tu te l'imagines, comme moi. Que tu te plonges dans ce voyage dans le temps et la nature humaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire