lundi 24 avril 2017

La meilleure série HBO que t'aies jamais lue.



Je viens de finir de regarder Little Big Lies, une très bonne série sur la violence faite aux femmes (entre autres), une série HBO évidemment. Toujours hyper bien menée, excellents acteurs, excellente narration, une BO bien stylée, bref, une bonne série à regarder.





A peu près au même moment j'ai fini de lire Le Comte de Monte-Cristo, d'Alexandre Dumas. J'étais un peu en état de manque après être revenue au menu de ma liseuse en finissant le livre (tu crois quoi ? Que j'achète des classiques qui font 2000 pages alors que je peux les télécharger gratuitement?). Du coup, je me suis dis que j'allais regarder les différentes adaptations et puis faire une petite étude comparative, pour toi bébé.

Je me suis très vite arrêtée.

Déjà laisse tomber l'idée de regarder les films, comment tu veux résumer une épopée de cette ampleur en 2 heures, c'est impossible et ceux qui ont essayé de le faire je leur chie dessus d'avoir pris de telles libertés avec l’œuvre de Dumas, notamment toi Kevin Reynolds, réalisateur de La Vengeance de Monte Christo. Sans parler du fait que ce soit en anglais et que du coup ça manque un poil d'authenticité, le scénario est bâclé mais d'une force, je sais même pas si tu peux comprendre l'histoire, les personnages sont des caricatures d'eux mêmes et cette fin façon happy end à l'américaine : le vomi.

Petit florilège des moments
  • Le gardien du château d'If se prend pour Jack Randall (d'Outlander, suis un peu merde) et fouette Edmond chaque année, ben comme ça il garde une trace du temps qui passe hein !
  • Dans la cellule de l'abbé Faria il y a des meubles, des vêtements propres, des livres, des bâtons pour s'entraîner à l'épée, le privilège de l'âge je suppose et puis Faria il sait faire du feu avec ses cheveux comme ça lui et Edmond peuvent manger du rat à la broche.
  • Le comte de Monte Cristo débarque à Paris façon Jay Gatsby, il achète un mini Versailles, organise un bal et arrive en montgolfière, normal.
Autant te dire que j'étais un chouilla désapointée.
Après je suis passée à l'adaptation française à la plus populaire, celle avec Jean Marais en Monte Cristo, franchement c'était pas si terrible, y a pas mal de coupures mais ça se tient, il manque Maximilien Morel (aka l'amour de ma vie) mais je suppose qu'il est pas indispensable. En plus tout le monde a un peu la gouaille parisienne des années 50 alors c'est un rigolo.
Finalement j'ai regardé la mini série (3 épisodes ) avec Depardieu.

Salut, c'est Gégé


Et évidemment c'était l'adaptation la plus réussi et tu sais pourquoi ?
Parce que le Comte de Monte Cristo À LA BASE c'est un feuilleton publié dans le Journal des débats, un des journaux le plus diffusé, à l'époque. Et l'intégralité de l'oeuvre paraît petit à petit dans les pages du journal en trois saison sur quasiment 2 ans.
La force d'Alexandre Dumas c'est d'avoir réussi à garder l'attention de son lecteur sur le long cours, Monte Cristo c'est un peu comme Game of Thrones y a plein de petites sous intrigues et une multitude de personnages, certains que tu adore détester et d'autre que tu adores tout court, et dont on ne parle pas pendant plusieurs chapitres, alors tu continue de lire pour savoir ce qu'il leur est arrivé et comment ils vont s'en sortir.
C'est une écriture hyper poignante avec des dialogues qui sont juste formidables, j'ai rarement autant réagi à voix haute en lisant un livre.
Bref ma conclusion c'est de lire ce chef d'oeuvre en attendant qu'un réalisateur ait l'idée géniale de l'adapter en série.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire