lundi 9 mai 2016

Cercle de fer et bombe de sel, une apologie des histoires de fantômes



Samedi c’était la Nuit Originale.
La Nuit Originale, c’est une nuit blanche, de 15h à 9h, de podcasts sur des sujets de qualités, avec plein d’invités venus des quatre coins de l’Internet, plein d’échanges, d’épiphanies (la réalisation de Carlito et McFly concernant leur propos déplacés sur les personnes transgenre est un moment hyper important de la quatrième Nuit Originale), de blagues majoritairement drôle, de n’importe quoi, et d’histoires qui font peur.

Et c’est de ça que je veux parler aujourd’hui.
Je suis pas quelqu’un de téméraire, quand j’étais petite je ne pouvais pas monter l’escalier qui menait à notre appartement dans le noir sans chanter, il était hors de question que j’aille dans la cave (même encore maintenant c’est quelque chose qui me mets moyennement en confiance) et sortir ma main de sous ma couette pour allumer la lumière en plein milieu de la nuit était le résultat d’un combat acharné avec moi même.
En vrai tu peux même dire que je suis une flipette, je l’accepte.
Mais comme je suis un être humain plein de contradictions, j’adore me faire peur. En plus il y a plein d’articles qui disent que c’est bon pour santé, quand elle est choisie, pas subie évidemment.
Lors de la nuit Originale, un des créneau horaire était animé par Boulet, le très talentueux auteur de bandes dessinées, excellent conteur et amateur d’histoires de fantômes et de légendes urbaines en tout genre. A ses côtés des membres de la Team Madmoizelle, Jack Parker, Thomas Hercouet organisateur de la Nuit Originale et le Fossoyeur de films.
Des histoires vrais ou inventées, racontées avec brio, qui m’ont donné envie de faire un cercle de sel autour de mon lit et de dormir avec la lumière allumée (c’est bien connu que la lumière protège des fantômes (non)).
Mon amour pour le paranormal m’amène aujourd’hui à te parler d’une série de romans absolument géniale, dont le troisième (et dernier tome?) vient juste de paraitre.

Lockwood & co. De Jonathan Stroud, paru en français chez Albin Michel Jeunesse, dans la collection Wiz
Lockwood & co. se passe dans une Angleterre assez similaire à la notre, sauf qu’un terrible fléau fait qu’au lieu de rester bien sagement chez eux, les morts hantent le monde des vivants. Seul les enfants et les adolescents sont capable de les voir. Des agences de chasseurs de fantômes ont donc été créées et on suit celle d’Anthony Lockwood, adolescent orphelin, mystérieux et charismatique, un original à la Sherlock Holmes et de ses deux compères, Lucie jeune recrue aux dons psychiques impressionnants et George gratte papier ventripotent. Ce trio complémentaire cherche à se faire un nom dans le business de la chasse aux fantômes et va tomber un peu par hasard sur une affaire qui les dépasse complètement.
« Jonathan Stroud est un génie » dit Rick Riordan (l’auteur de Percy Jackson) c’est écrit sur la couverture.

Sans aller jusque là, Lockwood & co est une trilogie qui tient vraiment très bien la route. On reprend le folklore de la chasse au fantôme avec tout l’attirail qu’on a pu voir ailleurs (le sel, les chaines de fer etc.). On ajoute une enquête qui n’est pas ce qu’elle semble être, un trio de héros attachant, drôle et avec un soupçon de tension sexuelle/amoureuse, des personnages secondaires attachants, bien écrit, dont on se souvient.









L’univers paranormal de Stroud est fouillé, il tient extrêmement bien debout, c’est documenté, les fantômes ont des classifications et le lecteur est littéralement embarqué dans la chasse au fantôme avec le reste de l’équipe.
Il y a une ambiance un peu steam punk à cet ouvrage avec ces adolescents à rapière qui utilise des maille de chaine comme filet à fantôme et des lampes tempêtes, ça donne au roman un aspect un peu intemporel qui est vraiment chouette.
Lockwood & co. est un livre qui fait peur, que vous ne pouvez pas reposer en milieu de chapitre sous peine de vous demander pendant les heures qui suivront, qu’est ce qui va se passer, ça vous tient en haleine pendant de long passage. Les descriptions sont géniales et font appel à tout vos sens, l’expérience est en plus décuplée car la narration est faite par Lucie qui possède des dons bien plus aiguisés que ses camarades.
Comme ça reste un roman pour ados (et même pré-ados), ça finit bien et on peu tranquillement aller se coucher.
La série est très bien construite et monte en puissance au fil des tomes en devenant bien plus intrigante qu’une simple succession d’affaires façon série policière.
Si tu as déjà lu Lockwood & co. et que tu veux ta dose de paranormal, je te conseille :
Le dernier songe de Lord Scriven, d’Eric Senabre, chez Didier Jeunesse

L’histoire d’un détective privé un peu particulier qui peut résoudre les enquêtes les plus compliquées, en rêvant, mais attention son sommeil ne doit pas exéder 25 minutes, sinon il meurt. Une enquête à la limite du réel, drôle, avec un duo de personnages très bien campés, dans le Londres du début du Xxe siècle
et
Hugo de la nuit, de Bertrand Santini, chez Grasset Jeunesse

L’histoire Hugo, fraichement fantôme. Une aventure entre monde des vivants et monde des morts. Avec un cimetière plein de personnages hauts en couleurs. Une ambiance façon les Noces funèbres de Tim Burton. On rit et on a peur. Le mélange fonctionne très bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire