lundi 11 avril 2016

Des histoires de baraques

J'habite chez moi, quand je vais chez mes parents je rentre à la maison. La maison, le point d'ancrage de la famille. J'ai grandi à la campagne, quand mes voisins étaient bruyant ça ne m'empêchait pas de dormir jusqu'à 10h30, de me concentrer pour bosser ou de regarder un film tranquillement. À Paris quand ton voisin fait des travaux tu as l'impression qu'il les fait dans ta chambre, c'est un peu désagréable, on ne se sent plus chez soi chez soi. La nuisance empêche d'apprécier le temps que l'on passe à la maison, on perd le confort et l'aspect intimiste lié à cette notion.

Alors j'ai envie de faire un article sur la maison. Ça tombe assez bien, parce que l'actualité littéraire est avec moi.

Mercredi le Père Castor sort l'imagier tout carton bruyant le plus relou que tu peux imaginer Les Bruits de la maison.
Sérieusement...


Les bruits de machine à laver, le cliquetis des clés, le téléphone qui sonne ( ce sont les vrais bruits du livre, je l'ai eu entre les mains cet après-midi, je ne fabule pas), et pourquoi pas le bip bip du micro onde, une chasse d'eau qu'on tire, papa et maman qui fabriquent un petit frère ?
Je suis pas partisane de prendre les enfants pour des débiles, en travaillant en librairie c'est parfois compliqué, surtout à cause des adultes qui achètent Tchoupi, Trotro, Martine et Petit Ours Brun.
Mais avec Les Bruits de la maison, on atteint quand même une espèce de paroxysme des livres débiles. Il faudra m'expliquer l'intérêt si vous en voyez un parce que franchement, je sèche.

L'évènement de mercredi c'est la sortie du très beau, vraiment intéressant historiquement et extrêmement graphique, documentaire de Vincent Mahé. Si tu traines un peu sur les Internet tu as dû voir tourner ce .gif



Un condensé d'histoire et d'architecture à découvrir dans 750 ans à Paris de Vincent Mahé, aux édition Actes Sud Junior.
Dans ce documentaire aux sérigraphies minutieuses et fourmillantes de vie, de détails, de grandes scènes historiques et de petits choses de la vie quotidienne on ne suit pas un personnage, mais un bâtiment, une maison, son évolution du Moyen-Âge à nos jours. C'est un grand et beau livre à exposer, à feuilleter, à présenter à votre petit frère, votre fille, votre pote ou votre grand-mère, où tous les détails sont absolument parfaits.
Je vous encourage vivement à aller admirer les sérigraphies originales de Vinvent Mahé à la galerie des Originaux qui a ouvert ses portes il y a maintenant deux mois, à Saint-Michel, juste à côté des bureaux d'Actes Sud Junior, du Rouergue, d'hélium et de Thierry Magnier. Les sérigraphies seront exposées jusqu'au 7 mai.

(regarde moi cette transition hyper smooth)

En parlant de la galerie des Originaux, un vernissage qui tournera encore autour de la maison aura lieu mercredi soir, pour célébrer la parution du nouvel album de la géniale et très farfelue Élisa Géhin

9782364748491Cet album très coloré raconte l'histoire de monsieur Maison qui, un jour où il a oublié son parapluie, construit une maison. Les autres gens trouvent l'idée tellement géniale qu'ils décident d'en construire une aussi, mais monsieur maison ne veut pas qu'on copie son idée, alors il fait des maisons Maison, afin que tout le monde sache bien que c'était son idée, à la base, quand même, non mais oh.

Complètement déjanté, définitivement graphique et coloré, l'album d'Élisa Géhin est une petite pépite. À mettre entre les mains des plus de 4 ans, sans oublier de ronchonner quand on fait monsieur Maison.

Maisons Maison, Élisa Géhin, Éditions Thierry Magnier, parution de 13 avril

 

toutrevivre

Je pourrais aussi te parler de  Tout revivre de Melody Gornet où une jeune femme et ses cousins reconstruisent des liens en retapant la vieille maison de famille, tout un symbole, mais après tu vas dire que je parle trop de Thierry Magnier...

1 commentaire:

  1. Ça ne m'embête pas du tout que tu ne parles que des éditions Thierry Magnier ^^ au contraire ! J'avais repéré "750 ans à Paris" chez Nobrow et le mettais dans une wish list de Noël il me semble. Je n'avais pas tilté que la nouvelle galerie/librairie Les Originaux était proche de la rue Séguier ! Elle donne vraiment envie de la visiter en tout cas, avec toutes ces chouettes expos ! Maison-Maison a l'air trop beau ! Bref, super poste ;)

    RépondreSupprimer