mardi 29 septembre 2015

Les garçons qui sentent le savon, la folk-pop québécoise et lesavantages d'être introvertie

Cette semaine, pour plusieurs raisons, je ne vais pas parler du livre que j'ai lu cette semaine (Janis est folle, d'Olivier Ka au Rouergue ), parce que je ne sais pas trop par quel côté l'aborder et qu'il me faut un peu de recul sur ce texte. Et aussi parce que j'avais envie de raconter autre chose, pour une fois.

Alors que j'étais sur mon vélib' dimanche matin, j'ai entendu sur Oui FM l'extrait d'une chanson qui m'a titillé les oreilles, j'aurais bien aimé en entendre plus. J'ai essayé de retenir le nom du groupe et j'ai continué ma journée. Dimanche soir, impossible de me souvenir du nom. Heureusement, et comme chacun sait, Hufflepuff are particularly good finders.



Du coup j'ai trouvé, c'était The Seasons, un groupe québécois, qui vient de sortir son premier album "Pulp" en France. Après avoir écouté l'album et stalké le groupe sur les réseaux sociaux j'apprends qu'ils donnent cette semaine, une série de concert gratuit à Paris.



Hier matin en écoutant l'émissions de Nagui sur France Inter qui revoilà ? The Seasons, qui chantent trois chansons, dont une reprise de P.I.M.P. de 50 cent, ce qui, pour un groupe d'indie-folk-pop (j'égrène les genres au hasard, je n'ai aucune culture musicale) n'est quand même pas banal. Et je me décide à ce moment là d'aller au concert le soir même.
Je ne sais pas si vous savez mais je suis introvertie, ça ne veut pas dire que je suis timide, ça ne veut pas dire non plus que je déteste les gens ou que je mène une vie d'ermite... Principalement ça veut dire que j'aime bien faire des choses seules, que passer du temps avec moi même est agréable et que je ne m'ennuie pas en ma compagnie (alors qu'au contraire, passer du temps avec des gens, surtout s'ils sont nombreux, me fatigue). Du coup aller à une expo, partir en voyage ou aller au ciné ou à un concert seule sont des choses qui ne me rebutent pas du tout, au contraire, je les apprécies même plus parce que je peux être vraiment concentrée sur ce que je fais et pas sur l’interaction sociale que je suis censée avoir avec l'autre personne.
Merci Chris, c'est tout à fait ça.
Je n'ai pas cherché à trouver quelqu'un pour m'accompagner à ce concert, j'y suis juste allée.
C'était au Klub, rue Saint-Denis, des escaliers qui s'enfonce jusqu'à une cave, une toute petite salle avec une toute petite scène. Quelques personnes déjà présente, un verre de bière à la main (pas besoin, pas envie). Je me place devant la scène et j'attends, il y a d'autres personnes seules, dont une dame d'une quarantaine d'année qui cherche mon regard, elle voudrait me parler mais je préfère ne pas lui en donner l'occasion, je n'ai vraiment pas envie d'échanger des banalités avec une inconnue ce soir. La première partie arrive, c'est une chanteuse, une môme de 19 ans avec ce style vestimentaire travaillé des gens qui essayent trop fort, pas naturelle, pas vraie, avec une voix  mignonne mais des textes insipides, je ne peux pas m'empêcher de lever les yeux au ciel, sa reprise de Dolly Parton "Coat of Many Colors" est vraiment jolie, je veux bien lui accorder cela.
Elle finit par s'en aller et c'est les quatre membres de The Seasons qui la remplace, quatre garçons pas bien vieux, ils sont si proche, ils sont tout propre, ils sentent le savon, et la bière un peu. Ils ont beaucoup de cheveux et des vêtements qu'ils ont piqués aux chanteurs des années 70 et un certain flegme, certains diraient même qu'ils sont maniérés. Et puis ça commence. Ils entament avec Apples.



C'est accueillant dans la salle mais un peu timide, heureusement Julien et Hubert, les deux chanteurs (qui sont frères) incitent, avec cet accent québécois que je trouve toujours si amusant, les gens à se rapprocher, à danser et même à venir sur scène avec eux (ce que personne ne fera). Ils enchainent les chansons et ça bouge bien, ça donne le sourire et leur complicité est fraiche et touchante. On en prend plein les oreilles, et la petitesse de la salle permet un petit a capella sur Velvet Wedding, toutes lumières éteintes, émouvant.

En bref, une chouette découverte.
The Seasons est à Paris jusqu'à la fin de la semaine, ils seront en concert (toujours gratuit) jeudi aux Balades Sonores dans le 9e et vendredi aux Sardignacs sur le toit dans le 20e. Si vous avez rien de prévu allez y faire un tour, c'est sympa.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire